Profitabilité des coopérations en R&D avec un nombre quelconque de firmes: approche par la théorie des jeux

Session : SS2-3 / SS2 : Application et théorie de l’optimisation multiobjectif
Jeudi 11 février 15:00 - 16:40 Salle : RP8
Razika Sait, Abdelhakim Hammoudi et Mohammed Said Radjef

Ce papier étudie l'effet des externalités technologiques, sur la profitabilité des coopérations en R&D qui se forment dans un marché comportant plusieurs firmes. Nous étudions deux scénarios: dans le premier, à la première étape du jeu, les firmes choisissent de façon non coopérative leurs niveaux d'investissement en R&D. Dans le second scénario, les firmes choisissent conjointement leur effort commun en R&D. Nous montrons que pour certain degrés des externalités, les coopérations de taille moyenne sont profitables pour les firmes adhérentes, alors qu'il ne serait socialement souhaitable qu'elles s'allient.

Mots clés : Jeu non-coopératif, Équilibre de Nash, R&D, Concurrence, Coopération, Profitabilité