Gestion du flot de conteneurs dans un réseau multimodal

Session : LTSS5-1 / LTSS5 : Problèmes de transport riches
Mercredi 10 février 11:00 - 12:20 Salle : GI041
Mohamed Hemmidy, Cédric Joncour, Sophie Michel et Adnan Yassine

Grâce au projet de l'axe seine et son importance nationale, les ports de Paris et les grands ports maritimes de Rouen et du Havre se sont réunis, depuis 2009, dans le Groupement d'Intérêt Economique HAROPA. Ce dernier se positionne comme le quatrième port Nord-Européen et transforme le grand port maritime du Havre en une importante plateforme multimodale. Pour éviter une saturation des axes routiers, le développement de nouvelles dessertes fluviales et ferroviaires au sein du port du Havre devient impératif. Nous nous intéressons donc à l'organisation d'un port étendu au niveau opérationnel, en particulier à une réorganisation des modes de post-acheminement. On tend ainsi à encourager et à développer les modes alternatifs à la route: le mode fluvial et le mode ferroviaire. Cette organisation doit se faire de telle sorte que le transport reste rapide et fiable. Décider des modes de transport à utiliser, des quantités stockées et transitant dans les plateformes multimodales devient ainsi un problème opérationnel de premier ordre quant à la circulation des conteneurs. Nous proposons un modèle mathématique prenant en compte les différents aspects de la problématique. L'objectif du problème consiste donc à minimiser le coût global de transport en respectant les différents spécificités liées au transport et au stockage des conteneurs. Plusieurs contraintes sont à considérer. Tout d'abord, nous devons satisfaire la demande entre les sites (origine et destination de chaque demande). Pour chaque demande, nous devons respecter une fenêtre de temps pour le prise en charge et une fenêtre de temps pour la livraison. La circulation peut être limitée ou même arrêtée sur certaines liaisons dans des plages horaires spécifiques (règles de circulation imposant la priorité de certains navires, ou trains, des interdictions de circulation la nuit ou le week-end dans certaines villes, etc.). De plus, pour le mode fluvial et ferroviaire, la capacité de transport est limitée. Egalement, au niveau des plateformes multimodales, nous avons une capacité de stockage et une productivité limitée. On considère aussi des contraintes supplémentaires dues à l'incompatibilité entre marchandises (dangereuses-alimentaires, chimiques-explosifs, etc.).

Mots clés :