Optimisation du transport mutualisé d’enfants en situation de handicap avec véhicules reconfigurables

Session : SS9-2 / SS9 : RO et Santé (ROSa)
Mercredi 10 février 15:00 - 16:00 Salle : RP11
Oscar Téllez, Samuel Vercraene, Fabien Léhuéde, Thibaud Monteiro et Olivier Péton

En 2010, le transport sanitaire est devenu l’une des dix priorités du plan de gestion des risques de l’Assurance maladie du fait de l’augmentation du coût de ces transports. Pour des établissements médico-sociaux (EMS), ce coût représente souvent la deuxième dépense après celle du personnel. Étant donné la pression pour réduire le coût de transport, il est constaté une détérioration du niveau de service notamment sur le temps de trajet des usagers. En conséquence, ce projet vise une amélioration globale de la prise en charge du transport quotidien des enfants vers des structures médico-sociales par des méthodes quantitatives. Pour atteindre cet objectif, nous proposons la mutualisation et l’optimisation du transport entre plusieurs EMS. Cette mutualisation du transport permet de regrouper des tournées dans une certaine zone géographique. L’enjeu est d’améliorer la performance économique tout en maintenant des objectifs sociaux et environnementaux. Le travail présenté correspond à une première étape visant à 1) la compréhension et carac- térisation du problème de transport d’enfants handicapés, 2) la modélisation mathématique des transports d’une période logistique (demi-journée) en prenant en considération des aspects particuliers du secteur et 3) la résolution du problème en minimisant les coûts de transport (distance et temps de trajet). Ce projet se fait en partenariat avec l’entreprise GIHP spécialisée en transport adapté dans l’agglomération lyonnaise. Pour donner un ordre de grandeur, cette entreprise transporte jus- qu’à 1500 enfants par demi-journée. Dans cette étude, nous voulons exploiter une particularité du parc de véhicules de cette entreprise : la possibilité de modifier la capacité du véhicule par rapport aux types d’usagers pendant la tournée. Ainsi, il est possible de rabattre des sièges pour permettre d’accueillir plus d’enfants en fauteuils roulants pendant une tournée ou inver- sement déplier des sièges pour accueillir plus d’enfants sans handicap moteur. Cette possibilité est appelée «reconfiguration».

Mots clés : Problème Dial-a-Ride, Optimisation du Transport, véhicule adapté reconfigurable, Large Neighborhood Search